14 Juil Activer la résilience: 2. Créer du sens

Selon Boris Cyrulnik, le célèbre psychiatre et psychanalyste spécialisé dans la thématique de la résilience, trois facteurs empêchent l’expression de la résilience et la guérison du traumatisme: (1) la honte, (2) le non-sens et (3) l’isolement.

Si la honte commence à s’atténuer dès lors que l’on ose s’ouvrir à l’écoute empathique des autres*, le non-sens est souvent plus difficile à surmonter.

Comment donner du sens aux drames, aux traumas ? Comment reprendre goût à la vie après l’horreur, l’inconcevable ou l’insupportable?

Je vous propose ma perspective dans cette nouvelle vidéo (cliquez sur l’image ci-dessus pour la visionner).

Merci de me laisser un commentaire ci-dessous pour que je connaisse vos propres découvertes de sens à travers votre chemin de résilience.

—————————————

* Voir la vidéo du 1er juillet 2017 Activer la résilience : 1. Quitter la honte

Lire l'article

01 Juil Activer la résilience: 1. Quitter la honte

À la fin de ma vidéo du 15 juin intitulée « Faut-il connaître l’origine du traumatisme pour en guérir? », je mentionnais les trois freins qui entravent la résilience: (1) la honte, (2) le non-sens et (3) l’isolement… Certains commentaires que j’ai reçus (merci !), m’ont rappelé à quel point la honte pouvait être vécue inconsciemment.

La honte inconsciente est particulièrement toxique. Souvent, les thérapeutes eux-mêmes  ne savent pas la détecter chez les personnes qu’ils accompagnent.

Ceci est un extrait du livre « S’affranchir de la honte » de John Bradshaw :

« Une psychologue de l’Université de Yale, Helen Block Lewis, a été une des premières à étudier le problème de la honte toxique en psychothérapie. (…) Le Dr Lewis a découvert ceci: 

Lorsque le thérapeute négligeait de reconnaître les sentiments de honte du patient, les problèmes du patient s’aggravaient ou duraient plus longtemps. Lorsque le thérapeute reconnaissait la honte et aidait son patient à la résoudre, le traitement était plus court. »

Pour vous aider à mieux comprendre la honte et ses différentes manifestations, j’ai préparé pour vous cette nouvelle vidéo. Cliquez sur l’image ci-dessus pour démarrer.

Merci de me laisser un commentaire sous la vidéo pour que je connaisse vos impressions et réactions ↓↓↓

Lire l'article

16 Juin Faut-il connaître l’origine du traumatisme pour en guérir?

Une croyance qui fait beaucoup de tort soutient qu’il faudrait identifier le(s) trauma(s) à l’origine de nos souffrances pour en guérir.

Les connaissances en neurosciences aujourd’hui nous permettent de savoir qu’il est (1) impossible d’établir quel est exactement la cause d’un traumatisme ou d’un stress post-traumatique et (2) qu’il n’est pas nécessaire de connaître la cause pour guérir des conséquences qui se manifestent dans le présent.

C’est un aspect extrêmement important de la compréhension du traumatisme. Cela me prendra plusieurs vidéos pour en couvrir les multiples facettes. Visionnez cette première vidéo en cliquant sur l’image ci-dessus.

 

Merci de me laisser un commentaire ci-dessous pour que je connaisse vos impressions et réactions ↓↓

Lire l'article

01 Sep Comment sortir grandi d’une épreuve?

Comment transformer un trauma en accélérateur de conscience, d’épanouissement et d’accomplissement ?

Les chercheurs qui étudient la croissance post-traumatique analysent les comportements des personnes résilientes, qui rebondissent et grandissent dans l’épreuve. Ils les comparent aux comportements de ceux qui restent traumatisés, affectés négativement par ces mêmes drames qui font grandir les premiers.

Grâce à ces recherches, nous connaissons les trois facteurs universels de croissance post-traumatique.
Les voici pour vous, dans la vidéo ci-dessus.

Partagez ci-dessous vos impressions et commentaires !

Lire l'article