01 Nov Qu’est-ce qu’une « bonne » posture?

Quand vous étiez enfant, vos parents ou enseignants vous disaient-ils souvent : « Tiens-toi droit(e) !! » ? Et aujourd’hui, vous surprenez-vous parfois à vous répéter cette injonction, à vous redresser cinq, dix, quinze fois par jour… à chaque fois que vous prenez conscience de votre « mauvaise » posture?

Si la « bonne » posture existe vraiment, alors pourquoi ne restez-vous pas spontanément et naturellement dans cette « bonne » posture?

Je vous propose une première réponse dans la vidéo ci-dessus.

Les douleurs aigües ou chroniques liées à une mauvaise posture concernent 70% de la population globale. Les problèmes de posture et les douleurs qui en découlent sont la cause principale des dépenses en frais de santé.

S’il est scientifiquement prouvé que posture, personnalité et douleur sont étroitement corrélées, il est aussi vrai que la « bonne » posture n’est pas nécessairement celle que l’on croit : se tenir droit et ferme n’est pas la meilleure posture*

Depuis plus de seize ans, j’explore en conscience ma posture corporelle et je n’ai jamais cessé d’apprendre… Enrichie par ma pratique clinique et mes recherches théoriques, ma compréhension de ce qu’est une bonne ou une mauvaise posture a beaucoup évolué. Je vous partage aujourd’hui mon point de vue du moment sur la question « Qu’est-ce qu’une bonne posture ? ».

C’est avant tout une invitation à vous questionner sur vos habitudes de vie et leurs conséquences sur votre posture physique et psychique au quotidien, car les deux sont étroitement liées. Aussi, leurs effets sont cumulatifs et évolutifs : votre santé à venir dépend de votre « bonne » posture de chaque instant. Encore faut-il savoir ce qu’est réellement une bonne posture !!!

Partagez vos impressions et commentaires ci-dessous !

*Référence : Guimond, S., & Massrieh, W. (2012). Intricate correlation between body posture, personality trait and incidence of body pain: a cross-referential study report. PloS One, 7(5), e37450. http://doi.org/10.1371/journal.pone.0037450

22 Commentaires
  • Bulledesavon
    Publié le 13:13h, 06 juin Répondre

    Ceci dit, il me semble parfois nécessaire dans certaines situations d’adopter une posture droite même si on ne se sent pas en confiance de l’intérieur. Par exemple, si en tant que femme je dois traverser ma ville à 3h du mat pour rentrer chez moi, ce qui induit une certaine insécurité réelle ou imaginaire… Mais bon soit, ça c’est un autre débat. Et bien dans ce cas, je préfère adopter une posture droite et marcher d’un pas sûr plutôt que de me tenir courbée et regarder en permanence ce qui se passe autour de moi dans la crainte d’une potentielle agression. Ainsi je donne une impression de confiance et celui qui aurait de mauvaises idées derrière la tête y réfléchira peut-être à deux fois avant de passer à l’acte. Je pense sincèrement que ça marche sauf si vous tombez sur une personne manipulatrice, psychopathe, sociopathe… Ces personnes-là ne se laisseront pas berner par les apparences et percevront votre faille mais je me rassure en me disant que la plupart des gens même violents ne fonctionnent pas comme ça…

  • Johanne
    Publié le 18:18h, 15 novembre Répondre

    Eh oui! c’est certain que notre posture décrit bien notre (être) dans tous les sens. Je me rends compte très très souvent que je suis en posture de protection et toute ceci est subtile mais moi je sens bien qu’il y a quelque chose qui cloche…. Plus de vigilance encore peut-être, je suis constamment en position de protection et ce souvent aussi inconsciemment.
    Merci de ce rappel. Tout à fait véridique.

  • Claire M.
    Publié le 20:50h, 14 novembre Répondre

    très intéressant …. posture et contre-posture .
    Rigidité orchestrée …. par ma mère ….. je suis contente aujourd’hui , d’avoir adopté , cette posture …. Avec 7 vertèbres cervicales endommagées , 1 vertèbre lombaire et une dorsale …. J’ai intérêt à avoir une colonne bien alignée …. sinon j’ai un gonflement au niveau de la dure-mère …. ce qui est extrêmement douloureux ….

  • Marie-Anne
    Publié le 15:52h, 13 novembre Répondre

    Bonjour Cyrinne,
    Merci beaucoup pour cette vidéo très intéressante. Que pensez vous de certaine techniques de correction appliquées en posturologie posturopédie (notamment semelles)
    D’avance un tout grand merci

  • Simone
    Publié le 11:49h, 13 novembre Répondre

    Merci Cyrinne pour votre douceur et vos explications. Effectivement notre posture extérieure peut refléter notre posture intérieure : pour moi, celle de me sentir victime et lorsque je décide d’être positive, évidemment je me redresse pour faire face…. Merci.
    Simone

  • Sirois Johanne
    Publié le 21:00h, 05 novembre Répondre

    Merci Cyrinne
    J’aime tout vos vidéos qui sont fait avec beaucoup d’intelligence.
    Je sent votre désir de nous apporter a tous votre aide précieuse, avec des prises de conscience sur nos habitudes , comportement
    et même conditionnement.
    Je vais porter une attention sur la façon de me tenir et surtout si c’est en accord avec mon intérieure.
    Nous avons besoin de gens comme vous pour nous éveiller!
    Bonne continuité
    Johanne

  • Pierre
    Publié le 04:38h, 03 novembre Répondre

    Cette vidéo évoque chez moi la fable « Le chêne et le roseau. »
    En même temps, cela pose la question de la position fœtale: Est-ce une position de repli, de sécurité ou une position de confort, d’équilibre?

  • Sylvie
    Publié le 04:26h, 03 novembre Répondre

    Merci Cyrinne.
    J’ai observé, et effectivement notre corps nous parle ! J’ai aimé cette vision des choses. Simplement observer, ressentir, Ne pas juger ou se maltraiter… dans l’ancrage de soi.

  • Francine
    Publié le 01:28h, 03 novembre Répondre

    Bonsoir Cyrinne
    Depuis que Je vous ai découverte au début Juillet j’ai lu vos livres et écoutée vos vidéos certaines 2 fois et plus Je voulais être accompagnée par vous Je fais de la fibromyalgie et avec vos super blogs que Je suis à la lettre celà m’a permis de cobtroler quand une crise s’en vient. Merçi Merçi pour toute cette Amour que vous nous donnés dans ces Blogs. C’est un beau cadeau de mes anges de vous avoir mis sur mon chemin.
    A bientôt j’espère
    Francine ( fybromialgie ) qui va de mieux en mieux

  • Julie
    Publié le 17:18h, 02 novembre Répondre

    Merci Cyrinne,
    Votre façon d’exprimer le comportement du corps et de la posture résonne beaucoup avec mes ressentis personnels sur mon corps et professionnels lorsque je pratique avec une approche tissulaire et énergétique en ostéopathie. Vous mettez des mots sur ce que j’expérimente et c’est vraiment un grand éclairage pour moi.
    Merci pour ce que vous êtes et ce que vous transmettez.
    De tout coeur et au plaisir de suivre vos découvertes.
    Julie

  • Geneviève -
    Publié le 15:54h, 02 novembre Répondre

    MERCI Cyrinne – Cette vidéo m’intéresse beaucoup.
    Depuis de nombreuses années je fais des efforts pour
    me tenir droite et me sens ququ fois contractée et raide.
    Je vous remercie de toutes ces explications !

  • Sonia
    Publié le 12:01h, 02 novembre Répondre

    bonjour et merci pour cette vidéo. Votre voix et vos commentaires ont le pouvoir d’être un baume qui apporte des réponses ou des certitudes qui même s’ils n’apportent pas les solutions, confortent dans l’impression de ne pas être la seule à souffrir ; d’avoir la compréhension d’au moins une personne.

  • Sophie
    Publié le 09:46h, 02 novembre Répondre

    Tres interessant

    Cette vidéo me rappelle combien le corps ne ment pas et que le « tiens toi droit » n’est qu’un pansement sur une jambe de bois !!
    Le rappel entre la posture extérieure et intérieure est important , par exemple pour moi … une rigidité intérieure qui ne se voit pas forcement à l’extérieur … mais mon dos me le rappelle bien depuis quelques jours maintenant

    Merci
    Je vais partager cette vidéo

  • Elise B
    Publié le 06:09h, 02 novembre Répondre

    Merci de votre douceur et de vos clartés.
    Le corps est un miroir direct, il exprime notre état en plusieurs dimensions (passé, présent, futur et pourquoi pas +), comme un artichaut, ses feuilles ont chacune leur raison d’être et chaque présent les assemble en possibilité d’un nouvel élan d’être
    Aborder la mécanique des profondeurs permet d’entrevoir que chaque feuille à sa réalité et est aussi libre de s’exprimer.
    Tout l’exercice est dans la pratique de laisser l’expression, avec respect de chacune de ces feuilles exprimant ainsi l’ensemble, le Cœur.
    Dicton : « Coeur d’artichaut, une feuille pour tout le monde »
    Bien à vous
    Elise

  • Ali
    Publié le 05:05h, 02 novembre Répondre

    Merci Cyrinne pour votre vidéo
    c’est très important dans notre vie
    je serais tres intersse de recevoire plus dans ce sujet

  • So
    Publié le 03:06h, 02 novembre Répondre

    Merci beaucoup pour vos vidéos toujours très intéressantes et bien construites. Je réalise avec celle ci que quand je regarde mon mari, j’ai plein d’informations qui me parviennent de ce qu’il vit, ressent. Mais que je ne les avais pas conscientisées. Il me montre sa lutte contre la vie, les difficultés, lutte contre son monde intérieur même ! C’est très subtil sur son corps, c’est sa démarche comme s’il gravissait une montagne, c’est le regard toujours par terre, c’est l’évitement du regard des autres humains, des épaules carrées musclées et en même temps une posture de résignation. Et maintenant que je réalise cela, je me dis que résignation et lutte ne peuvent rien donner de bon. Ca va pas ensemble ! Mais comment l’aider ? Lui qui est si inaccessible, dans l’évitement de toute investigation intérieure, et toujours en mouvement :tendu vers l’avant, dans l’action perpétuelle.

  • Alinette
    Publié le 18:04h, 01 novembre Répondre

    Merci pour cette vidéo pleine de logique. Moi, le fait de me tenir en position solaire pour marcher m’aide à retrouver un peu de la confiance que je n’ai pas toujours et surtout à en communiquer aux autres. Je les aide ainsi et cela me fait du bien. A bientôt. Alinette

  • Catherine
    Publié le 17:35h, 01 novembre Répondre

    Merci Cyrinne pour votre vidéo. J’étais curieuse de vous écouter car je suis physiothérapeute ( méthode Meziere et Reconstructions Posturale) . Je suis tout à fait d’accord avec vous et je transmets ces idées là dans ma pratique en cabinet et à mes étudiants. Un exercice très intéressant est de rester 3 à 5 minutes dans une position debout et immobile ( pieds écartés largeur du bassin, tronc le + aligné possible, respiration régulière , yeux fermés), et de ressentir ce que se passe à l’intérieur de son corps tout en relâchant régulièrement ses pieds et orteils, ses épaules…les zones que l’on ressent contractées. Lorsque des zones douloureuses vont émerger, les ressentir et plonger dedans à l’expiration. Après 3 ou 5 minutes, on cesse et on s’assied pour masser doucement les zones douloureuses qu’on a ressenties. Refaire chaque jour. Peu à peu ces douleurs vont diminuer et la position debout prolongée devint aisée et donc l’ancrage debout devient un plaisir, attendre quelqu’un devient une détente 🙂 Bien sur cette exercice ne sera peut être pas le bienvenu si on a un déséquilibré musculaire important.
    Catherine (étudiante AVM05)

  • zigote66
    Publié le 16:37h, 01 novembre Répondre

    tres interressant, merci pour la chaleur et l’empathie que vous degagez., Interressée moi aussi parle sujet de la vulnerabilité…..merci encore

  • valerie
    Publié le 16:19h, 01 novembre Répondre

    Bonjour Cyrinne, J’ai beaucoup apprise dans la vidéo. Je me tiens très souvent vers l’avant. C’est une posture que j’ai adoptée en levant aussi le bras gauche .,(je suis gauchère) pour protéger mon visage l’on s’adressait à moi que pour me criait dessous ou me frappait. Cette posture était devenue un réflexe. Le reste du temps j’étais ignorée.. J’ai gardée cette position de soumission en ayant la tête baissée et souvent en sentant mes épaules très lourde et en affaissant le dos rond. Lorsque je m’en aperçois alors je me redresse bien droite et je respire profondément et je m’aperçois que cela me fait beaucoup de bien. Souvent après, je baille. Signe d’un relâchement. Merci de m’avoir éclairer par votre vidéo. Je vous remercie pour toutes les vidéos précédentes et j’attends vivement les prochaines !!! . Une étudiante de l’AVM05.

  • danielle
    Publié le 16:10h, 01 novembre Répondre

    Lorsque j’étais jeune, quelqu’un a dit que je marchais comme un parapluie. Bien es années plus tard, je marche toujours comme un parapluie, même si mes vertèbres se sont tassées. En marchant, je suis toujours crispée, pressée et rigide à l’intérieur. Vos videos me détendent. Merci infiniment. danielle

  • Binet
    Publié le 16:00h, 01 novembre Répondre

    Passionnante Cyrinne votre vidéo. Oui, vos commentaires sont très éclairants et m’apportent
    beaucoup…….
    Je comprends aujourd’hui (j’ai 75 ans) comment je me suis construite, comment j’ai violenté
    mon corps.
    Derrière une certaine posture extérieure, je masque une grande rigidité psychique.
    Mon corps douloureux en témoigne et je sais que la solution est en moi. Accepter de le regarder.
    Je serais intéressée que vous parliez de la vulnérabilité.
    Merci infiniment
    Marie-Thérèse

Écrire un commentaire