Vidéo 1

Trauma ≠ traumatisme

Vidéo 2

Caractéristiques du traumatisme

Vidéo 3

Pièges du traumatisme

Vidéo 4

Sortir du traumatisme

Vidéo 1. Comprendre le traumatisme pour changer votre vie

Tout le monde traverse des épreuves et par conséquent tout le monde croit savoir ce qu’est le traumatisme.

Pourtant, ceux-là mêmes qui en souffrent ignorent la plupart du temps la vraie nature du traumatisme.

En faites-vous partie ? Cette vidéo vous aidera à répondre à cette question fondamentale.

3 Commentaires
  • Michèle
    Publié le 04:32h, 26 août Répondre

    Bbonjour et merci. Enfin j’ai une réponse directe concrète à mes questions ma honte et ma culpabilité. Et surtout, il y a enfin peut-être une fin à ce tunnel interminable malgré tous les efforts mis en place pour m’en sortir. J’écoute la suite de ce pas. Merci Cyrinne

  • Nina
    Publié le 09:18h, 20 août Répondre

    Merci pour cette vidéo très claire, très didactique. Elle m’a été envoyée par une amie et comme il n’y a pas de hasard elle arrive à point nommé. Je sors juste d’un RDV avec une thérapeute EMDR pour qu’elle m’aide à dépasser des blocages sur lesquels je bute depuis trop longtemps dans le domaine professionnel et qui empêche mon développement (et qui m’ont menées au burn-out) alors que j’ai essayé de nombreux thérapies et me suis moi même formée à différentes thérapies. J’ai avancé, pris de la hauteur, eu des prises de conscience mais je sentais bien là qu’il y avait quelque chose qui me dépassait et que je ne pouvais appréhender. Votre vidéo me permet de comprendre qu’il y a quelque chose de physiologique et d’inscrit, comme les sillons d’un disque, et que je ne sais déprogrammer seule (j’ai pourtant eu recours à la reprogrammation cellulaire – ARC ou la somatic experiencing). Par ailleurs, vos vidéos m’aident à bien faire la différence entre trauma et traumatisme (très clair et pertinent) et peut -être pourrais je expliquer cela à mon compagnon qui ne comprend parfois pas mes réactions démesurées (qui sont souvent des réactions de survie inadaptées au contexte). Pour avoir beaucoup travaillé sur mon histoire de vie, je connais les principaux traumatismes auxquels j’ai été confronté (violence familiale, abus sexuels, pauvreté, honte sociale… plus tard… contexte de travail toxique…) sans parler de ceux qu’ai oublié et ceux transgénérationnels. J’ai une bonne part de résilience dans certains domaines (notamment familial … et encore) mais professionnellement c’est une catastrophe. Mon burn out a été un moyen de me faire comprendre que j’étais allée trop loin mais j’en supporte encore les conséquences (expérience traumatique en soi) et tout cela a réactivé (ou s’est basé sur) mes vieux réflexes de survie. Je ne sais pas si je suis claire.
    Quoi qu’il en soit vos vidéos me permettent de comprendre que je ne dois pas avoir honte de ne pas arrivé à m’en sortir malgré mon travail psychologique mais que je dois faire quelque chose qui travaille sur cette physiologie traumatisée.
    Merci encore une fois pour ces vidéos claires, très riches et gratuites,

  • Nuri
    Publié le 06:00h, 08 juillet Répondre

    Bonjour Cyrinne,
    Premièrement, je vous remercie pour le cadeau que vous nous faites de nous permettre l’accès gratuit et à distance à toutes ces connaissances. Tout en espérant un jour vous rencontrer lors d’une conférence de proximité en « Belgique » ou, aux alentours.
    Je vous dirai que le maître arrive lorsque l’élève est prêt mais, toutes vos vidéos et, plus particulièrement, 1. surmonter la honte, 2. créer du sens et 3. Sortir de l’isolement sont pour moi des cadeaux qui me permettent de me reconstruire et re-bâtir un mode de fonctionnement en adéquation avec toute la rationalité utile car, lorsque l’on chemine à la recherche d’informations utiles et structurantes, on part souvent dans toutes les directions en ce compris, les plus folles et les plus abérantes pour aller mieux.
    Je peux vous dire que seul, votre discours cohérent, pertinent et non culpabilisant mais responsabilisant (ce qui pour moi est une calamité aujourd’hui car on culpabilise au lieu de responsabiliser et/ou inversemment, on déresponsabilise ou victimise là où il n’y a pas lieu, ce qui maintient les personnes dans des états très négatifs!.)
    Ensuite, j’aimerai vous dire que je trouve votre « formation » extrêmement importante (et pour tous, avec ou sans souvenirs de traumatismes) dans la mesure où, de nombreux cheminements de prises en charge de nos problèmes sont aujourd’hui culpabilisants et responsabilisants, au prétexte que, qui veut être positif peut. Comme si on cravachait l’humain pour le faire avancer alors que vous soulignez pertinemment le côté « instinctif » et « totalement » pas contrôlable de cette « réponse corporelle et psychique de survie » qui marche dans un premier temps ainsi que les « solutions » pour le prendre en charge correctement ensuite et, dont il faut s’occuper autrement. Choisir la voie médicale traditionnelle, c’est prendre le risque de se voir médicamentée sans orientation vers la « résilience » car aujourd’hui, j’ai si souvent vu que l’on efface les symptômes espérant refaire fonctionner les gens dans les structures existantes (mêmes si de nombreuses sont mauvaises). Il ne permettent plus à la personne de s’adapter dans de bonnes conditions de respect de la nature biologique par l’accélération des nombreuses conquêtes imposées par la vie moderne où, il faut être et faire tout, 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Ensuite, je vous dirai que mon parcours personnel (loin de l’imaginer exceptionnel car il est malheureusement dans les normes d’aujourd’hui) de mère célibataire professionnellement active et coincée dans une constellation familiale très douloureuse et un passé d’enfant battue me rend consciente, depuis toute petite de la nécessité de tout ce travail à faire. Je dévore donc maintenant vos vidéos sans pouvoir à l’heure actuelle vous donner de feed-back sur le contenu car je me réserve le temps de l’appropriation de cette thématique sur mon parcours personnel avant de l’approfondir par les références que vous nous proposez toujours en plus.
    Pour votre information, je les trouve parfaitement faites et complètes sur chaque thématique choisie, ce qui permet d’aller dans la profondeur de compréhension nécessaire pour provoquer le déclic. J’ai particulièrement apprécié votre trouvaille du « détecteur d’incendie » car il est extrêmement parlant moi qui ai reçu il y a 2 ans un diagnostic de burn-out.
    Tout fait sens pour moi et encore une fois, je vous remercie de tout coeur!

Écrire un commentaire